L'évolution rapide du changement climatique conduit à un état d'urgence clair qui va redéfinir les valeurs et les formes de notre société et de ses territoires. Plusieurs signes d'un changement de paradigme progressif sont apparus et des voix de citoyens se sont élevées contre un modèle social en contradiction avec l'environnement.

 

En regardant vers le passé, il est proposé une lecture intéressante sur la capacité d’une ville à se transformer radicalement lorsque cela est nécessaire. Le changement, généré par la course à l'industrialisation et à l'émancipation sociale, a obligé des métropoles telles que Bruxelles et Paris à développer de nouvelles fonctions et logiques urbaines.

Cette évolution s'est concrétisée sur des territoires non encore fortement urbanisés, mais également au sein même de la ville, en négociation avec le contexte existant. Une série de 23 situations de l'ère industrielle dresse un panorama d'exemples vertueux, illustrant une cohabitation présumée entre le tissu urbain et les besoins en infrastructures, en production et en énergie à un moment précis de changement radical à Paris et à Bruxelles.

 

Le développement de la «métropole climatique» doit impérativement reposer sur des valeurs et des principes de conception capables de générer une vision commune. Dans cette perspective, nous proposons des idées de réflexion formalisées par des projets liés aux histoires bâties du passé, décrivant les situations potentielles d’un nouvel état à venir pour la ville européenne.

 

Dim: 29,7 x 21 cm

80 pages

"CENTRAL office for architecture and urbanism", Maxime Delvaux

€20.00Prix
0